Planning des ateliers

MARDI :

  • Pratique théâtrale, adultes de 20h30 à 22h30. Lieu : Les anciens ateliers techniques de Yerres. Chemin Barbara.

MERCREDI :

  • Pratique théâtrale pour les 8/10 ans de 11h45 à 12h45. Lieu : Les anciens ateliers techniques de Yerres. Chemin Barbara.
  • Atelier mime pour 9/14 ans de 17h30 à 18h30. Lieu : 28 rue Colbert. Crosne
  • Atelier mime pour adultes, de 20h30à 22h. Lieu : Maison des Associations, 28 rue Colbert. Crosne.

JEUDI : Un sur deux.

  • Ecriture théâtrale pour adultes, de 20h à 22h30. Lieu : Les anciens ateliers techniques de Yerres. Chemin Barbara.

Vacances scolaires, weekend : Stages d’écriture théâtrale, mime, interprétation.

 

Atelier d’écriture théâtrale pour adultes

Une séance dure 3 heures. Le temps de donner quelques règles concernant les procédés d’écriture pour la scène, d’écrire et de lire les productions.
Les participants sont au nombre de 10 maximum afin d’entendre le plus de textes possible.
À chaque atelier des consignes d’écriture sont donnés suivant un thème qui sera suivi tout au long de l’année, ces consignes peuvent ne pas être strictement respectées, l’intérêt étant de stimuler l’écriture.
Après le temps d’écriture qui varie entre 15 minutes et une heure selon les consignes, les participants lisent à voix haute leur texte. Ceci afin de travailler l’écoute, la prononciation et de se rendre compte des informations dont l’auditeur aurait besoin pour la compréhension de la scène qui sera jouée.
L’objectif est d’écrire une petite forme que les participants mettront en scène à la fin de l’année d’atelier.

 

 Atelier mime adultes


Cet atelier s’adresse à tous ceux désireux de travailler l’expression corporelle, imaginer un univers, exprimer des sentiments par les gestes, créer des images par le corps
L’atelier s’articule en deux temps, le premier temps est consacré à l’échauffement qui dure environ 40 minutes (travail proche de la barre au sol et de la danse contemporaine) et le second temps est axé sur l’improvisation mimée.
Les improvisations sont guidées par des consignes qui permettent de mettre en pratique les différentes techniques de mime. La musique est au centre du travail, elle permet d’aborder le rythme et le sentiment.
Après avoir abordé les techniques de bases du mime (point fixe, ralenti…) une approche sur l’énergie et le mouvement sera développée, complémentaire du travail de la danse contemporaine et du théâtre,.
le mime permet d’appréhender la scène de manières différentes :

  • 1. La manipulation de marionnettes
  • 2. Le masque
  • 3. Le spectacle visuel

Atelier d’éveil corporel


L’enfant est dans l’action. C’est par l’action qu’il intègre les apprentissages, qu’il développe ses compétences. Sensible aux contrastes, motivés par la découverte, l’expérimentation et le désir d’apprendre, l’enfant développe la compréhension et la conscience du mouvement au fil du temps.
Le potentiel et l’évolution de chaque élève est unique et singulier. L’enfant à besoin de repères, de cadres qui favorisent la structuration de sa personne.
L’animateur rappelle les règles de l’atelier en début de séance.
En premier lieu pour sortir de leur vie quotidienne, une préparation physique qui peut se faire entre 15 et 20 minutes leur est proposée, qui va les amener à se relaxer et à se concentrer pour aborder le travail corporel. Ainsi disposés les enfants perdent progressivement l’appréhension du passage devant les autres et peuvent employer au mieux leur capacité physique et intellectuelle.
Cet atelier est une découverte du déplacement dans l’espace par le mouvement et l’apprentissage de la danse avec l’autre. Par des exercices qui stimulent successivement puis simultanément les différents sens : l’écoute musicale, la perception de soi, l’attention portée aux autres, le regard, le toucher…
Par exemple : dans un déplacement se tenir par la main, par le bras ou être en contact avec des parties du corps que l’on ne voit pas comme la nuque ou le dos.
Un enfant élabore un mouvement qui est repris à l’unisson par l’ensemble du groupe.
L’enfant apprend à percevoir, à découvrir et à structurer l’espace. Exemple : en ligne ou en cercle se placer alternativement : debout et couché, de face et de dos, les bras en haut et les bras en bas… jouer entre les deux groupes avec la réciprocité.
Lors des séances sont abordés : le rythme, l’écoute de musiques, improvisation mimée et l’improvisation dansée, la découverte et la localisation des différentes parties du corps, exemple lever ou laisser tomber les épaules sans engager ni le cou, ni la tête.

atelier-eveil-2
atelier-eveil-1

 

 

la salle des quatre vents

Atelier mime enfants

Le mime est un jeu d’expression du corps, il est par beaucoup de points similaire au théâtre à cela près que la parole n’est pas utilisée.
Cette activité s’inscrit dans un processus de socialisation, car elle forme des êtres humains, sensibles, réceptifs, ouverts, capables de recevoir et de donner.
Les objectifs pédagogiques sont :
Apprendre à écouter les propositions des autres : accepter de faire le vide en soi et autour de soi, pour apprendre à être attentif.
Apprendre à se risquer à… C’est un travail de création s’inscrivant dans la proposition concrète et le risque, tout en ne perdant pas de vue que l’être est pris tel qu’il est avec ses propres caractéristiques.
Apprendre l’espace et les espaces : ceux qui s’inscrivent hors du quotidien.
Apprendre à connaître son corps : faire qu’il devienne l’instrument par lequel toute créativité passera
Apprendre à développer sa sensibilité : et donc accepter d’avoir des émotions et de les partager.
Apprendre à travailler son imaginaire : rendre visible une histoire en s’appuyant d’ailleurs et d’un autre temps.
Apprendre l’humilité : accepter de ne rien savoir au départ car il n’y a pas de « bonnes ou de mauvaises réponses » mais une perpétuelle et constante recherche ; la recherche de l’interprète étant celle du « comment » et non celle du « pourquoi », cette dernière étant à notre sens celle du metteur en scène.
Apprendre à se regarder : s’écouter, se connaître mais aussi se regarder, écouter et connaître le monde autour de soi. Développer cette réceptivité que chaque être humain possède en lui mais que l’agitation de la vie courante annihile.
Apprendre le collectif : « que sans les autres mes propositions restent vaines ». Donc il faut apprendre aussi à avoir une vision non hiérarchisée du groupe où chaque individu peut s’exprimer tel qu’il est tout en laissant les autres s’exprimer tels qu’ils sont, sans jugement ni comparaison et, à partir de là, rechercher une mise en oeuvre d’expression commune.
Apprendre la rigueur : et bannir ces idées préconçues que l’art et l’artiste ne voient le jour que dans le fantasque, le malheur, la douleur où tout est permis même le « n’importe quoi »
Apprendre : le geste, le rythme, l’espace.
Le nombre de participant à l’atelier est limité à 14.

mime-contemporain2
mime-contemporain1